Les macérations huileuses

Publié le par cecilia

Je trouve que faire des macérations dans l'huile est, si l'on a comme moi la chance d'avoir des plantes accessibles, est une bonne façon de bénéficier de leurs propriétés...

Personnellement, pour le visage, je ramasse les pétales de rose de mon rosier (celui en photo sur mon avatar), les pétales de soucis (calendula) de mon jardin, car j'ai la chance d'en avoir beaucoup. Si ma camomille et ma lavande avaient tenu le coup, je ferai de même avec....
Et puis aussi des feuilles de menthe et de noisette (pour les jambes ! )

Je les fais ensuite sécher à plat, ou je les mets direct à macérer. Une macération peut en théorie se conserver un an. Mais je les stoque au frigo, pour être sûre.

Je me sers des pétales secs pour des sortes de macérations immédiates, sans filtrer :
- Si je suis en panne de crème du soir, je remplis un petit pot de pétale de soucis, je recouvre d'huile (de germe de blé ou d'olive). Et je me tartine le soir avec ça...
- Pour un lait démaquillant express ! 20 ml lait + (1cc miel + 1 CS crème fraiche) + 1 poignée de pétales de rose. (Attention, ne se conserve pas plus d'une semaine même au frigo)
- pour une lotion démaquillant express : 1poignée de pétale de rose + 20 ml d'eau de source
(Attention, ne se conserve pas plus d'une semaine même au frigo)

 

J'ai donc fait plusieurs macérations, avec des pétales fraais, qui ont passé tout l'été dehors, à tous les vents. Je les ai filtré hier, et j'en suis très satisfaite. Elles sont superbes.
Une fois, il y a longtemps, j'avais essayé de faire de l'huile de carotte, mais elle avait tourné.
Cette fois, je les ai toutes faites à l'huile d'olive, et j'ai commencé à m'en servir dans mes crèmes.

 

Maintenant, je vous mets un copier-coller de mon ancien blog sur les macérations huileuses elles-mêmes :

 

Voici enfin les techniques de macérations promises il y a une éternité. D’après Neal's Yard Remedies il y a 2 méthodes pour préparer les macérations huileuses, qui se conservent à peu près 12 mois.
 
La méthode du soleil
 
On peut utiliser une huile (olive, amande douce, tournesol) mais aussi du vinaigre ou du witch hazel (macération alcoolisée d'hamamélis)
Il s’agit de remplir un pot d’herbes coupées finement (souci, carotte, ail, millepertuis….) à rabords, et de les recouvrir complètement d’huile (pour éviter toute contamination et pour extraire la totalité des principes actifs) . On referme bien le pot et on le laisse en plein soleil pendant 2 semaines en le secouant tous les jours. Au bout de 2 semaines on le passe et on recommence avec des nouvelles plantes. Au bout de 15 jours, on verse l’huile passée dans une bouteille sombre.
 
La méthode de la chaleur
 
Plus pratique, plus rapide ; il est inutile d’utiliser une huile à 1e pression à froid puisque l’huile sera chauffée, perdant les bénéfices de l’extraction à froid.
 
Mettre herbes et huile dans un bol placé dans une casserole d’eau bouillante. Faire chauffer au bain-marie pendant 1 heure. Passer. Recommencer pendant une autre heure avec des herbes fraîches

Commenter cet article

EmilieOumKalthoum 10/07/2017 04:09

Bonjour,
Pourquoi recommencer l'opération plusieurs fois ?
Ma belle-mère met des plantes (eucalyptus par exemple) dans une bouteille remplie d'huile d'olive et c'est tout ! Et i'ai l'impression que c'est efficace...